L’ANNEE STENDHALIENNE N°7

 

ÉDITIONS HONORÉ CHAMPION
3 rue Corneille 75006 Paris – champion@honorechampion.com

L’ANNEE STENDHALIENNE N°7

Stendhal dialoguiste
2008. 1 vol., 448 p., broché, 15 x 22 cm. ISBN 978-2-7453-1709-4. 35 €

Les treize articles qui suivent constituent les Actes du colloque Stendhal dialoguiste qui s’est tenu à l’École Normale Supérieure les 15 et 16 septembre 2005. Une bonne partie des intervenants ont été à l’origine, en 2003, de la création du « Séminaire Stendhal », séminaire de « jeunes chercheurs » placé sous le parrainage de Béatrice Didier, de Philippe Berthier et de Marie Rose Corredor. Le département « Littérature et langages » de l’ENS, l’équipe « Littérature et histoires » de l’Université Paris 8, avec l’aide amicale et toujours précieuse de Jacques Neefs, et le Centre d’Études Stendhaliennes et Romantiques de l’Universités Stendhal – Grenoble III ont rendu ce colloque possible. Qu’ils en soient, une nouvelle fois, remerciés.
Yves ANSEL, Dialogue, dialogisme, polémique. Marie PARMENTIER, Le dialogue avec le lecteur : de la conversation au trompe-l’œil. Laure LASSAGNE, « Répondit-il à l’interrupteur ». Paradoxe d’un monologue dialogal. Xavier BOURDENET, Dialogue et polémique littéraire dans Racine et Shakespeare. Eric AVOCAT, Théorie et pratique du théâtre chez Stendhal : un novateur saisi par la tradition. Béatrice DIDIER, Le dialogue dans le Journal de Stendhal. Marie DE GANDT, Du cercle de parole au for intérieur : les modèles du dialogue stendhalien. Amina RACHID, Armance : théâtralité de la parole et repli sur soi. Francesco SPANDRI, Dialogisme et égotisme auctorial. Rania FATHY, Dialogue et narration dans Le Rouge et le Noir : continuité et/ou rupture ? Eric BORDAS, Parlures stendhaliennes. Agathe NOVAK LECHEVALIER, Dialogues en scène : la théâtralité des dialogues dans les romans de Stendhal. FrançoisVanoosthuyse, Du dialogue comme composition sonore. Yoshitaka UCHIDA, Analyse du manuscrit de San Francesco a Ripa. Yves ANSEL, Société et vie de cour dans La Chartreuse de Parme. Marie PARMENTIER, Comment placer sa voix ? Les narrateurs de Lamiel. Kichiro KAJINO, « Stendhal » chez Prosper Mérimée après 1842. NOTES ET DOCUMENTS. Jacques HOUBERT, Événement : le manuscrit d’un « fragment divers » de De l’Amour entre à Grenoble. Quatre lettres inédites de Stendhal. Précisions vétilleuses sur La Chartreuse de Parme. « Ah Dieu ! Que la guerre est jolie ». Stendhal et Apollinaire au feu. Une anecdote stendhalienne racontée par Mme de Tracy. Élisabeth EDL, Wolfgang MATZ, Un sonnet de Pétrarque dans La Chartreuse de Parme. Jacques HOUBERT, Une anecdote stendhalienne dans La Chartreuse de Parme. CHRONIQUE : Philippe BERTHIER.

0 Responses to “L’ANNEE STENDHALIENNE N°7”


Comments are currently closed.