Stendhal. Manuscrit autographe non signé.

Vente CHRISTIE’S Paris 20 novembre 2007

97. – STENDHAL (Henri Beyle, dit) 1783-1842. Manuscrit autographe non signé.
2 pages et demie in-4 (234 x 180 mm), encre brune. Traces de pliure, infimes rousseurs et bords légèrement jaunis.
INTERESSANT MANUSCRIT RELATANT UNE HISTOIRE GALANTE ENTRE UNE ESPAGNOLE ET UN OFFICIER FRANÇAIS ET QUE STENDHAL DESTINAIT A SON LIVRE DE L’AMOUR.
Selon une note manuscrite jointe, « cet article était destiné au livre De l’Amour et forme le fragment n° 170 (T 2, page 307 de l’édition de 1822). Pourquoi Beyle ne l’a-t-il pas imprimé en 1822 ? C’était bien cependant son intention, puisque par la note placée sur cette composition, il en demandait une copie […] ». En effet, dans l’angle supérieur gauche de la première page, Stendhal a écrit de sa main : « Fato una copia separata di questo foglio, sulla carta bianca ch’io si mando ». Cette note a été signée par Romain Colomb, exécuteur testamentaire de Stendhal, le 11 février 1854.
Ce fragment a effectivement été omis dans l’édition originale de De l’Amour. Il sera publié, avec une très légère variante, dans l’édition donnée par C. Lévy en 1882 (De l’Amour. Seule édition complète augmentée de préfaces et de fragments divers entièrement inédits, p. 297).
« Il y avait à Valence deux amies, femmes très honnêtes et des familles les plus distinguées. L’une d’elle fut courtisée par un officier français qui l’aima avec passion, et au point de manquer la croix après une bataille, en restant dans un cantonnement auprès d’elle au lieu d’aller au Quartier-Général faire la cour au Général-en-chef […] ».
€ 3.000 – 4.000 US $ 4.300 – 5 700 GPB 2 100 – 2 800.

0 Responses to “Stendhal. Manuscrit autographe non signé.”


Comments are currently closed.