STENDHAL, LES ROMANTIQUES ET LE TOURNANT DE 1830

STENDHAL, LES ROMANTIQUES ET LE TOURNANT DE 1830
Colloque international organisé les 10 et 11 mars 2006
par Stendhal aujourd’hui, Société internationale d’études stendhaliennes,
et HB, Revue internationale d’études stendhaliennes

Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis, Université de Paris-Sorbonne

Vendredi 10 mars , Musée d’Art et d’Histoire, 22 bis, rue G. Péri 93200 Saint-Denis (Métro : Saint-Denis-Porte-de-Paris)
9h15 Pierrette Pavet-Jörg (Paris)
Les comédiens et les romantiques vers 1830

9h45 Sigbrit Swahn (Université d’Uppsala)
Le regain de la nouvelle. L’artiste dans les premières Scènes de la vie privée de Balzac
10h15 Discussion et pause

10h45 Françoise Guinoiseau (IUFM Lyon)
Incandescence de Charles Fourier. Fourier es-tu toujours là ?

11h15 Marie de Gandt (Université de Nice)
«L’école du désenchantement »
11h45 Discussion et déjeuner

14h15 Suzel Esquier (CRRR, Université de Clermont-Ferrand)
De Hoffmann à Berlioz, le fantastique dans la nouvelle

14h45 Kajsa Andersson (Université d’Örebro)
Marceline Desbordes-Valmore
15h15 Discussion et pause

15h45 Pierrette-Marie Neaud (Paris)
Daumier et ses lithographies de jeunesse

16h15 Pierre Laforgue (Université de Franche-Comté)
Romantisme et antiromantisme de Balzac (1830-1831)

Samedi 11 mars, Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, Salle des Actes (Entrée : cour de la Sorbonne, galerie Gerson)
9h15 Max Andréoli (Grasse)
1830, parachèvement de 93 ?

9h45 Barbara Dimopoulou (Université de Paris III)
Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux : une curiosité romantique
10h15 Discussion et pause

10h45 Nicolas Boussard (Tours)
Le peuple de France et le peuple de Rome en 1830 selon Stendhal

11h15 Marthe Peyroux (Paris)
Eugène Scribe, librettiste et dramaturge : La Muette de Portici
11h45 Discussion et déjeuner

Samedi 11 mars, Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, Salle des Actes (Entrée : cour d’honneur, galerie Gerson)



14h15 Cécile Meynard (Université de Grenoble III)
1830 : « Une révolution sans héros ». La constitution du peuple comme acteur collectif
dans la littérature après 1830. L’exemple de Victor Hugo en 1830.

14h45 Elisabeth Scheele (Paris)
Prémices et échos de Juillet chez Heine, Börne et Stendhal
15h15 Discussion et pause

15h45 Joseph-Marc Bailbé (Université de Haute-Normandie, Caen)
Emmeline (1837) d’Alfred de Musset : un aspect original de la nouvelle romantique

16h15 Michel Crouzet (Université de Paris IV)
La laideur dans Le Rouge et le noir

0 Responses to “STENDHAL, LES ROMANTIQUES ET LE TOURNANT DE 1830”


Comments are currently closed.