Une liberté orageuse. Balzac – Stendhal. Moyen Âge, Renaissance, Réforme

Une liberté orageuse. Balzac – Stendhal. Moyen Âge, Renaissance, Réforme

Michel Arrous, Florence Boussard, Nicolas Boussard, Une liberté orageuse. Balzac – Stendhal. Moyen Âge, Renaissance, Réforme . Actes du colloque international, Tours, 27-28 juin 2003, Cazaubon, Eurédit, 2004, 58

 

I. Réécritures et relectures du Moyen Âge. P. Laforgue, « Recommencer le Moyen Âge, ou Politique et érotique de la Restauration dans Le Lys dans la vallée« ; A. Déruelle, « En marge du projet réaliste : les écritures du passé chez Balzac »; E. Bordas, « Balzac médiéviste. Sur l’usage du moyen français dans Les Proscrits« ; X. Bourdenet, « Octave de Malivert ou le Moyen Âge en 1827 ».

II. Le Moyen Âge et la Renaissance : interprétations de Stendhal, références de Balzac. B. Méra, « Splendeurs et misères de la transgression dans les Chroniques italiennes« ; V. Bonanni, «  L’Antiquaire des littératures détruites. Balzac lecteur de Bandello »; P.-M. Neaud, « Dante selon Stendhal »; P. Pavet-Jörg, « Stendhal lecteur de Montaigne »; B. Didier,  » Le Moyen Âge et la Renaissance sur la scène lyrique, vus par Stendhal ».

III. Stendhal, Balzac et le Machiavel romantique. M. Andréoli, « Un Machiavel romantique : Honoré de Balzac »; S. Swahn, « La Stratégie de Machiavel comme plan de roman : Les Paysans de Balzac »; Th. Ozwald, « Les Promenades dans Rome de Stendhal : figures du prince »; N. Boussard, « Les Vies et les philosophies de Stendhal M. et de Machiavel B. » IV. La question du pétrarquisme. C. Labère, « Autour de la passion amoureuse : entre la Laure d’Avignon et la Dulcinée du Toboso »; R. Ghigo Bezzola, « Stendhal, De l’Amour et Pétrarque »; A. Pion, « Echecs et limites du modèle pétrarquiste dans De l’Amour et Le Lys dans la vallée« .

V. Lectures et réécritures de la Renaissance. H. Spengler, « Des historiettes romaines à l’Histoire des Treize. Enjeux et vertus de la représentation de la Renaissance chez Stendhal et Balzac »; F. Spandri, « Stendhal et Balzac : gaieté seiziémiste et identité nationale » ; A. Yamamoto, « La Renaissance dans le cloître. Manuscrits italiens et création stendhalienne.(Une hypothèse onomastique) » .VI. Stendhal, Balzac et la Réforme. M. Arrous, « L’Examen personnel et l‘esprit d’examen selon Stendhal ou le Protestantisme avenir de la civilisation » ; F. Claudon, « Ni Velly ni Scott : Balzac et Stendhal devant la Réforme et les guerres de Religion » ; M. Peyroux, « Stendhal lecteur d’Agrippa d’Aubigné. L’estre, le parestre et l’excellent français » ;E. Scheele, « Le Luther de Zacharias Werner vu par Stendhal et Goethe ».

VII. Stendhal, Balzac et les figures extraordinaires de la Renaissance. A. Mansau, « La Figure de Philippe II vue par Stendhal et Balzac : du théâtre au roman » ; F. Guinoiseau, « Deux Acteurs chez Stendhal pour le rôle de don Juan : de Gilles de Retz, dans les Mémoires d’un touriste, à François Cenci » ; M. Di Maio, « Catherine et Robespierre : Machiavel expliqué par Balzac » ; M. G. Paulson, « Catherine de Médicis : femme diabolique ou femme politique ? »

VII. Stendhal, Balzac. Etudes comparatives. K. Andersson, « Nicolas Poussin vu par Balzac et Stendhal » ; M. Guérin, « Le Roman romantique et la conscience comparante : Stendhal et Balzac » ; D. Philippot, « Le Christ romantique de Stendhal (autour de la Cène de Léonard de Vinci) ; M. Crouzet, « Stendhal et les républiques italiennes du Moyen Âge ».

0 Responses to “Une liberté orageuse. Balzac – Stendhal. Moyen Âge, Renaissance, Réforme”


Comments are currently closed.