Voyages d’artistes et artistes voyageurs

Congrès national des sociétés historiques et scientifiques

130 e congrès, La Rochelle , 2005 Voyages et voyageurs

Colloque XIV – Voyages d’artistes et artistes voyageurs

mardi 19 avril 2005 – 09:00

Stendhal touriste ou les tribulations d’un Français en France

M. Serge LINKES, maître de conférences à l’Université de La Rochelle

«Je suis négociant ; en parcourant la province pour mes affaires (le
commerce du fer), j’ai eu l’idée d’écrire un journal. Il n’y a presque
pas de voyages en France : c’est ce qui m’encourage à faire imprimer
celui-ci ». C’est sous les traits de ce négociant en fer que Stendhal
proposa aux happy few les Mémoires d’un touriste en 1838,
cédant ainsi, on lui reprocha à l’époque, à l’anglomanie du mot «
touriste » – « idiome bâtard, mélange d’allemand affaibli et de français
corrompu » dit-on – et dont certains critiques lui attribuent la
paternité. Participant à l’invention du lieu touristique français comme
il l’avait déjà fait pour l’Italie avec ses Promenades dans
Rome
dix ans plus tôt, Stendhal se fait « touriste » en son propre
pays : sensible aux paysages, aux moeurs, à l’histoire… de la province
il se montre tout aussi attentif aux conditions matérielles de son
voyage comme celles des difficultés d’obtenir de l’eau chaude dans les
hôtels et les cafés français !

0 Responses to “Voyages d’artistes et artistes voyageurs”


Comments are currently closed.