Stendhal, Mérimée et les écrivains romantiques. Le sang, la violence et la mort

STENDHAL, MÉRIMÉE ET LES ÉCRIVAINS ROMANTIQUES.
LE SANG, LA VIOLENCE ET LA MORT

Études réunies
et présentées par
Michel ARROUS

Paris, Eurédit, février 2016, 291 p.
Nouvelle édition des actes du colloque de PARIS-INHA SORBONNE 5-6 octobre 2007

 

TABLE DES MATIÈRES

Présentation
par Michel Arrous

Visions romantiques de la Terreur
par Max Andréoli

Représenter la mort sur la scène romantique : enjeux et polémiques
par Sylvain Ledda

La violence et la mort chez quelques écrivains danois ou Mérimée au Danemark
par Merette Gerlach-Nielsen

La Vie errante ou la prescience d’une mort heureuse
par Marie Makropoulou

Des loups et des hommes : l’expression de la justice dans Madame Putiphar de Pétrus Borel le lycanthrope
par Claudie Bernard

Des Natchez aux Martyrs : violence de l’éros dans l’œuvre de Chateaubriand
par Fabienne Bercegol

Le Gai savoir romantique de la violence (Mérimée, Stendhal)
par Christine Marcandier

Les Cenci au confluent des légendes, des mythes et des thèmes romantiques
par Jacques Birnberg

Une poétique du saisissement : les derniers instants du condamné à mort dans la IIe lettre d’Espagne (« Une exécution »)
par François Géal

La Chronique du règne de Charles IX : névrose individuelle et psychose collective
par Thierry Ozwald

Barbarus hic ego sum quia non intelligor illis. Stendhal ou l’autre romantisme
par Hélène Spengler

La corrida : une tragédie romantique ? Prosper Mérimée à cinq heures de l’après-midi
par Clarisse Réquéna

Le Don Juan de Mérimée : la violence et le sacré
par Joseph-Marc Bailbé

Tombes de femmes à Rome
par Andrée Mansau

La mise en scène de la mort dans l’opéra Otello de Rossini et ses résonances stendhaliennes
par Suzel Esquier

« Les Registres de l’excès » dans Carmen
par Liliane Lascoux

Baudelaire et Stendhal critiques d’art autour de la figure de Delacroix : le « sauvage » en peinture
par Fanny Bérat-Esquier

0 Responses to “Stendhal, Mérimée et les écrivains romantiques. Le sang, la violence et la mort”


Comments are currently closed.