Monthly Archive for février, 2019

Lectures et lecteurs de Stendhal

Lectures et lecteurs de Stendhal

Sous la direction de Marie-Rose Corredor, Béatrice Didier et Hélène de Jacquelot

Honoré Champion

Les lectures de ce XVIIIe siècle dont il est issu constituent un héritage qui représente pour Stendhal une cellule génératrice d’imaginaire et d’idées : les mémorialistes, Montesquieu, Voltaire, Prévost, Diderot, Rousseau. Sans oublier la place inaugurale qui revient à Molière, un des premiers modèles, et les récits de voyage qui ont servi de discours d’escorte au futur « touriste ».
En regard, Stendhal le « cosmopolite », celui qui disait avoir « parcouru l’Europe de Naples à Moscou », a bien été lu, entre autres, par Suarès et Valéry en France, Ortega y Gasset en Espagne, Gadda, Sciascia et Calvino en Italie, Zamiatine en Russie, Sebald en Allemagne. Cet aperçu de quelques lecteurs européens et modernes illustre l’héritage laissé par celui qui croyait « aux lecteurs de l’avenir ».

Professeur émérite à l’université Grenoble Alpes, Marie-Rose Corredor a dirigé le Centre d’études stendhaliennes et romantiques de 2000 à 2012 ; dernières publications : Stendhal, Journaux et papiers, t. I, Ellug, 2013 ; Stendhal Romantique ? Stendhal et les romantismes européens, Ellug, 2016.

Béatrice Didier, professeur émérite à l’École Normale supérieure (Ulm) où elle a longtemps dirigé le département LILA (Littérature et Langage), est spécialiste de la littérature de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle. Elle a publié plusieurs livres et articles sur Stendhal : Stendhal autobiographe (PUF), La Chartreuse de Parme ou la dictée du bonheur (Klincksieck), Les manuscrits de Stendhal (en coll. avec J. Neefs, P.U. Vincennes). Elle a aussi donné plusieurs éditions d’oeuvres de Stendhal en folio (Vie de Henry Brulard, Souvenirs d’Égotisme…).

Hélène de Jacquelot enseigne la littérature française à l’Université de Pise ; avec Sandra Teroni, elle a publié l’édition critique et génétique des Idées italiennes sur quelques tableaux célèbres d’Abraham Constantin et Stendhal (Beaux-Arts de Paris, 2013) ; en collaboration avec l’équipe « Manuscrits de Stendhal » de l’Université Grenoble Alpes, elle publie les Journaux et Papiers de Stendhal (t. I, avec Cécile Meynard et Marie-Rose Corredor, Ellug, 2013 ; t. II, avec Cécile Meynard et Jean- Jacques Labia, en préparation).

 

Format 15,5 X 23,5 CM 344 P. BROCHÉ Date de publication22/02/2019 PARIS
ISBN 9782745349583
EAN13 9782745349583

48 euros

Stendhal secret Anne Aurore INQUIMBERT

Stendhal secret
To the happy few

Anne Aurore INQUIMBERT

Éditions L’Harmattan

« Qui suis-je ? » s’interroge Stendhal à longueur de pages, que ce soit dans ses écrits de jeunesse, sa correspondance, les marges des livres de sa bibliothèque ou encore ses romans. Acquérir une connaissance impartiale de soi-même, parvenir à la vérité pour toucher à l’idéal de la vie humaine, telle est la quête qui sous-tend l’intégralité de l’oeuvre de l’écrivain grenoblois. Pour autant cette aspiration n’est pas immédiatement perceptible. La célèbre dédicace « To the happy few » ne serait alors qu’un avertissement destiné à inviter les quelques heureux, susceptibles d’accéder à ce second sens, à décrypter chaque allusion en apparence superfétatoire afin que l’intégralité de l’ouvrage se révèle à eux.

Née en 1976 à Grenoble, Anne-Aurore Inquimbert vit et travaille en région parisienne. Docteur en histoire de l’université Paris-Sorbonne, elle est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles.

Broché – format : 13,5 x 21,5 cm
ISBN : 978-2-343-16387-1 • 11 décembre 2018 • 236 pages
EAN13 : 9782343163871
EAN PDF : 9782140107610

24 euros

Ou en version numérique ( compatible avec l’ensemble des liseuses et lecteurs du marché.) téléchargeable.

17,99 euros