Monthly Archive for mars, 2017

Stendhal et les « valeurs républicaines »

STENDHAL ET LES « VALEURS RÉPUBLICAINES  »
Colloque organisé par Stendhal Aujourd’hui
Avec la collaboration de HB  Revue internationale d’études stendhaliennes

Université Paris-Sorbonne-Paris IV,  24 et 25 mars 2017
Maison de la  Recherche  
28, rue Serpente, 75006 Paris

Vendredi 24 mars, salle D 323

9h30 Accueil et ouverture de la première journée

Amour, famille et valeurs républicaines dans Le Rouge et le Noir
par Méké Méité

Stendhal et les affinités républicaines dans Lucien Leuwen
par Salsabil Gouider

Habitus nobiliaire et valeurs républicaines
par Olivier Tonnerre

12h-14h Déjeuner

La dissidence de Stendhal avec le crédo libéral : Beyle critique de Benjamin Constant
par Patrick Attali

Murat et le Sud italien : aristos à la lanterne ou nouvelles monarchies à la française ?
par Andrée Mansau

Le stendhalisme est-il une forme de marxisme libéral ?
par Serge Linkès

15h30-16h Pause

La république idéale selon Stendhal, dans La Chartreuse de Parme
par Thierry Ozwald

La notion d’égalité chez Balzac et Stendhal
par Max Andréoli

Samedi 25 mars, salle D 323

9h30 Accueil et ouverture de la deuxième journée

Statues et vertus antiques ou la théâtralité du beau moderne : le bien public dans l’Histoire de la peinture en Italie
par Encarnación Medina Arjona

Les « partis contraires » : le républicain et l’aristocrate
par Pascale Mc Garry

Opéra et démocratie
par Béatrice Didier

12h-14h Déjeuner

Stendhal lecteur de Montesquieu à Rome
par Letizia Norci Cagiano de Azevedo

Dépendance, valorisation et concurrence. L’inversion des valeurs républicaines par l’argent
par Lydia Bauer

Le soldat républicain
par Michel Crouzet

Philippe Abelin, Les Nœuds romanesques chez Stendhal. Empathie et manipulation

Philippe Abelin

Les Nœuds romanesques chez Stendhal. Empathie et manipulation

9782343068527f

Préface de Philippe Berthier.
Paris : L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires », 2017.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52607

Broché février 2017 448 pages

Prix éditeur
35 € 33,25 €ISBN : 978-2-343-06852-7

Version numérique
27,99 €
EAN PDF : 9782140028540

Si Friedrich Nietzsche a reconnu en Stendhal « le dernier grand psychologue de la France », on ne s’étonnera pas que celui-ci, en qualité de romancier, ait accordé toute son attention à ce qu’on dénommera ici les noeuds romanesques, facteurs de développement et de dynamisme des intrigues. Dans ce contexte, les concepts d’empathie et de manipulation jouent tout leur rôle, les relations intersubjectives comprenant, à des degrés divers, efforts d’empathie et démarches de manipulation. De tous les cas de figures, l’oeuvre stendhalienne fournit des exemples dont cet ouvrage livre l’analyse détaillée.

Stendhal, suite et fins. Continuité narrative et continuation romanesque Séminaire de Marc Escola, Université de Lausanne

Du 22 février 2017 au 31 mai 2017
Université de Lausanne, Anthropole 5125
Stendhal, suite et fins. Continuité narrative et continuation romanesque
Séminaire de Marc Escola, Université de Lausanne
Mercredi 13h15-15h, Anthropole 5125

https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Ud/ficheCours.php?v_enstyid=62077&v_langue=fr

Si « on entre en Stendhalie comme on pousse la porte d’une maison de campagne » (J. Gracq), on se propose ici de passer par la cour de derrière pour surprendre le romancier au travail et peut-être au moment du découragement : on s’essaiera à analyser, de part et d’autre du chef-d’œuvre achevé (La Chartreuse de Parme) et concurremment à une nouvelle dénouée (Mina de Vanghel), trois romans « abandonnés » (Le Rose et le Vert, Féder et Lamiel), qui témoignent des hésitations et repentirs du créateur, pour réfléchir sur l’achèvement et le principe même de la continuité narrative et de la continuation romanesque. Ce séminaire de poétique fera une place au dossier génétique, tel que les éditions modernes le propose, de deux des œuvres retenues au moins (Le Rose et le Vert, Lamiel).
Invitée : Marie Parmentier (Université de Poitiers), 22 mars : « Plans du romancier, ‘‘plans de conduite’’ des personnages : parasitages ».
Œuvres au programme :
Féder (Folio)
Le Rose et le Vert, Mina de Vanghel, éd. J.-J. Labla (GF-Flammarion)
Lamiel, éd. A.-M. Meininger (Folio), dont « Journal de Lamiel ».

Lectures complémentaires :
Tamira Wanghen dans Le Rose et le Vert, Mina Vanghel, éd. J.-J. Labla (GF-Flammarion)
Romans abandonnés, éd. M. Crouzet (10/18).
Le Rose et le Vert, Mina de Vanghel et autres nouvelles, éd. V. Del Litto (Folio).
– J. Laurent, La Fin de Lamiel, Juillard, 1966.