Monthly Archive for décembre, 2006

Présentation à la presse des manuscrits de Stendhal

On peut consulter sur le site culture.fr le discours de Renaud Donnedieu de Vabres lors de la présentation à la presse des manuscrits de la Chartreuse de Parme de Stendhal et du Journal de Stendhal le 28 juin 2006.

Visite virtuelle de l’exposition Stendhal: la révolte et les rêves

Le site Lectura propose à l’adresse:

http://www.lectura.fr/expos/stendhal/default.html

une visite virtuelle de l’exposition Stendhal: la révolte et les rêves qui se tient actuellement à la Bibliothèque d’étude de Grenoble.

On peut également consulter un dossier pédagogique à l’adresse:

http://www.arald.org/expositions/dossier/index.php

Pauca Intelligenti (Stendhal Blanc sur Noir)

Stendhal Blanc sur Noir

Anna Jasinski

Pauca Intelligenti (Stendhal Blanc sur Noir)

A regarder de près l’ensemble des publications qu’a suscitées l’oeuvre de Stendhal, on découvre une page blanche: celle qu’auraient pu écrire les chercheurs issus du continent noir…
Quelle est la réception de Stendhal chez les lecteurs d’origine africaine? En attendant la réponse, on peut essayer de se poser la même question dans le sens inverse: quelle image de l’Afrique et des Africains pouvait avoir Stendlial?
A partir de nombreuses citations issues des romans, biographies, correspondances, souvenirs et récits de voyages de Stendhal, Anna Jasinski ouvre des pistes pour mieux cerner les opinions de l’écrivain contemporain de Benjamin Constant, Alphonse de Lamartine et Victor Schoelcher.

Anna Jasinski a soutenu une thèse sur l’oeuvre de Stendhal à l’université de Grenoble. Elle poursuit actuellement à Paris ses recherches sur les cultures africaines.

ISBN 2-7539-0092 -2
214 PAGES
Collection Autour d’une oeuvre

17 euros

Éditions Connaissances et Savoirs

149 rue Saint Honoré

75001 Paris

http://connaissances-savoirs.com/pages/details-ouvrage.php?livre_id=70

Lettre manuscrite en vente

Henri Beyle, dit STENDHAL (1783-1842) écrivain.

L.A.S. du pseudonyme fantaisiste « L. St Pétau », Rocca di Papa 27 septembre [1831], à son ami l’avocat Vincenzo SALVAGNOLI, à Florence ; 3 pages in-4, adresse.

BELLE LETTRE INÉDITE, évoquant les écrivains italiens et les charmes de Florence. C’est la seule fois, semble-t-il, que Stendhal utilise ce pseudonyme fantaisiste.

Il craint que son « obligeant ami » ne soit malade. « J’ai envoyé à M. VIEUSSEUX une lettre pour vous, je vous priais de jetter à la poste une lettre pour M. Achille Maury [MAURI] qui m’enchante. Il n’a pas l’emphase de M. GIORDANI et il a de la chaleur. Deux conditions auxquelles manquent souvent les écrivains d’Italie, ils écrivent comme le Vicomte d’ARLINCOURT si cher aux femmes de chambre. Rapelez moi au souvenir de la charmante Comtesse G. Soyez mon avocat, vos éloquentes plaidoiries doivent avoir pour but de la persuader que je suis parti en maudissant mon sort, comblé du regret d’avoir 20 ans de trop. À mon premier voyage dans votre charmante Florence, elle me regardera comme un ancien ami »… Il le charge aussi d’une lettre de recommandation et de compliments à diverses personnalités de Florence. « J’ai vu Mme la Duchesse et Don Michele hier, ils se portent fort bien. Ne m’oubliez pas auprès de M. VIEUSSEUX. Il ne se passe pas de jours que je ne regrette son utile et agréable établissement, sans compter l’excellent café qu’il donne à ses amis le soir. Depuis 8 jours je ne lis plus de journaux, je ne prends plus d’intérêt à la canaille humaine »… Il demande à son ami s’il a lu le Barnave de Jules JANIN : « On dit que cela est bien court. L’héroïne sera Marie-Antoinette. N’importe c’est utile. Songez à fabriquer une histoire qui donne quelque chose à vous dire aux gens que vous verrez dans les salons de Paris »… 4 000,00 Euros

Consulter le site Les Autographes

45 rue de l’Abbe Gregoire – 75006 PARIS
Tel. 33 1 45 48 25 31 – Fax 33 1 45 48 92 67
E-mail : infos@lesautographes.com
http://www.lesautographes.com
http://www.franceantiq.fr/slam/autographes

« Premio Stendhal” espagnol de traduction

Ascensión Cuesta a gagné cette année, à la date du 5 décembre 2006, le “Premio Stendhal” espagnol de traduction, organisé par la Fundación Consuelo Berges, pour sa traduction de l’ouvrage, Historias impertinentes (Menos Cuarto) de Léon Bloy. (« El País », diario independiente de la mañana, 6 décembre 2006, p. 34, “Cultura”).

A. Bottacin

Prix de l’Académie française

Compliments à notre ami Jacques Houbert dont le nom figure au palmarès des prix de l’Académie française pour 2006. Le prix Amic lui a été attribué pour ses travaux de recherche et ses publications d’inédits en tant que non-universitaire, ainsi que pour l’action initiée en faveur de la sauvegarde des manuscrits stendhaliens menacés de sortie du territoire lors de la vente Berès.

Il Forestiere in Italia

La Société des Amis du Théâtre La Scala de Milan, grâce à la contribution de Ubs Italia, a publié Il Forestiere in Italia de Stendhal. Introduction de Matteo Collura, traduction de Giuseppe Marcenaro, textes de Anna Crespi Morbio (Présidente de la Société), Giovanni Carli Ballola, Guido Taborelli, avec une gravure de Carla Tolomeo Vigorelli.

Une partie du texte est présenté dans un article de “Terza pagina” par
Matteo Collura, E Stendhal creò l’ingrata Milano. Scrisse « Il Forestiere » proprio nella città che lo trascurava in « Corriere della Sera », Samedi 2 Décembre 2006, p. 41.

A. Bottacin