Monthly Archive for octobre, 2006

Présentation des manuscrits de Stendhal à Grenoble

Les six cahiers du Journal de Stendhal http/www.grenoble.fr/jsp/site/Portal.jsp?article_id=1107&portlet_id=475>
Grenoble.fr – Grenoble,France
La Ville de Grenoble a fait l’acquisition exceptionnelle de six cahiers du Journal de Stendhal appartenant jusqu’alors au libraire et bibliophile Pierre …

Une ville, une oeuvre : Grenoble – Stendhal http://www.grenoble.fr/jsp/site/Portal.jsp?article_id=1106&portlet_id=475>
Grenoble.fr – Grenoble,France
Dans le cadre de l’opération « Lire en fête » les Bibliothèques municipales de Grenoble et l’association Stendhal organisent en partenariat avec l …

Séminaire Stendhal » 2006 – 2007, consacré aux « Promenades dans Rome »

Séminaire Stendhal (2006-2007)

Promenades dans Rome

 

Les séances ont lieu le samedi matin à 10 h 30,

à l’Ecole Normale Supérieure (29 rue d’Ulm) en salle Paul Lapie.

21 Octobre 2006

Hélène Spengler : « Imaginaire et écriture de l’énergie dans les Promenades dans Rome ».

9 décembre 2006

François Kerlouégan : « L’oeil stendhalien »

[NB : séance en salle Paul Celan (45, rue d’Ulm) et non Paul Lapie]

20 Janvier 2007

Elodie Saliceto : « Les Promenades dans Rome, Winckelmann à la main ».

10 Février 2007

– Lucy Garnier : « Quelques réflexions sur les femmes dans les Promenades dans Rome »

– Christopher Thompson : « Les Promenades dans Rome et les débats contemporains sur les arts ».

17 Mars 2007

Eric Bordas : « Le personnel sujet dans les Promenades dans Rome ».

14 Avril 2007

Maria Ignez Mena Barreto : « Des Promenades au Brulard : Rome comme modèle épistémologique de l’écriture autobiographique chez Stendhal ».

5 Mai 2007

Maria Scott : « Les femmes et la faculté de vouloir dans les Promenades dans Rome »

2 Juin 2007

Journée sur les Promenades dans Rome

(Xavier Bourdenet, Cécile Meynard, François Pichot, Francesco Spandri).

Contact : xavier.bourdenet@free.fr

fvanoosthuyse@hotmail.com

Journée d’étude « Don Giovanni et les romantiques »

Association Stendhal aujourd’hui

– 9 déc. 2006, Journée d’étude « Don Giovanni et les romantiques« ,
Universiré de Paris-Sorbonne, Salle des Actes, 9h-18h

A 14h,
conférence de David Chaillou* : « Mozart et Stendhal sous l’Empire »

*
David Chaillou est l’auteur de Napoléon et l’Opéra,
Fayard, 2004.

HB, Revue internationale d’études
stendhaliennes, n° 7-8
, est disponible.

S’adresser à M.
Arrous, 3, rue C. Saint-Saëns 78530 Buc

michelarrous@club-internet.fr. Prix : 42 euros

Stendhaliens, encore un effort !

Stendhaliens, encore un effort !

 

On aura appris avec peine que la revue L’Année Baudelaire cessait
de paraître. Elle n’a pas survécu à la disparition de son animateur
Claude Pichois, ni surtout à une implacable loi économique : son
éditeur, Champion, a estimé qu’elle était trop peu diffusée pour être
rentable.
L’Année stendhalienne, publiée par le
même éditeur, peut légitimement s’inquiéter. Sa diffusion est d’environ
250 exemplaires, ce qui est trop peu. Le Centre National du Livre, qui
la subventionne, a récemment envisagé de réserver son aide aux revues
dépassant 300 exemplaires… A bon entendeur !
L’Année
stendhalienne
a trop peu d’abonnés. Beaucoup la lisent en
bibliothèque. Mais les bibliothèques, aux moyens toujours plus réduits,
s’abonnent de moins en moins. Il est donc très important de s’abonner
pour soutenir une publication vulnérable. Pour qu’elle survive, il est
nécessaire de battre le rappel : abonnez-vous, abonnez les institutions
auxquelles vous appartenez, abonnez vos amis. Trente-cinq euros, certes,
ce n’est pas rien ; mais franchement, pour Stendhal, est-ce trop ?

Merci
pour lui.

Ph. B

Champion, 3 rue Corneille, 75006 Paris.

champion@honorechampion.com
www.honorechampion.com

L’Abbesse de Castro

L’Abbesse de Castro

« Le bibliophile dauphinois Eugène Chaper possédait deux ouvrages annotés de Stendhal: La Chartreuse de Parme, L’Abbesse de Castro. Aujourd’hui, La Chartreuse Chaper se trouve à la Pierpont Morgan Library de New York. Un stendhalien averti doublé d’un bibliophile (les deux ne sont pas incompatibles) saurait-il ce qu’est devenu L’Abbesse de Castro? La question est posée en vue de l’établissement du texte pour la nouvelle édition de La Pléiade. »