Archive for the 'Colloques' Category

Stendhal et les « valeurs républicaines »

STENDHAL ET LES « VALEURS RÉPUBLICAINES  »
Colloque organisé par Stendhal Aujourd’hui
Avec la collaboration de HB  Revue internationale d’études stendhaliennes

Université Paris-Sorbonne-Paris IV,  24 et 25 mars 2017
Maison de la  Recherche  
28, rue Serpente, 75006 Paris

Vendredi 24 mars, salle D 323

9h30 Accueil et ouverture de la première journée

Amour, famille et valeurs républicaines dans Le Rouge et le Noir
par Méké Méité

Stendhal et les affinités républicaines dans Lucien Leuwen
par Salsabil Gouider

Habitus nobiliaire et valeurs républicaines
par Olivier Tonnerre

12h-14h Déjeuner

La dissidence de Stendhal avec le crédo libéral : Beyle critique de Benjamin Constant
par Patrick Attali

Murat et le Sud italien : aristos à la lanterne ou nouvelles monarchies à la française ?
par Andrée Mansau

Le stendhalisme est-il une forme de marxisme libéral ?
par Serge Linkès

15h30-16h Pause

La république idéale selon Stendhal, dans La Chartreuse de Parme
par Thierry Ozwald

La notion d’égalité chez Balzac et Stendhal
par Max Andréoli

Samedi 25 mars, salle D 323

9h30 Accueil et ouverture de la deuxième journée

Statues et vertus antiques ou la théâtralité du beau moderne : le bien public dans l’Histoire de la peinture en Italie
par Encarnación Medina Arjona

Les « partis contraires » : le républicain et l’aristocrate
par Pascale Mc Garry

Opéra et démocratie
par Béatrice Didier

12h-14h Déjeuner

Stendhal lecteur de Montesquieu à Rome
par Letizia Norci Cagiano de Azevedo

Dépendance, valorisation et concurrence. L’inversion des valeurs républicaines par l’argent
par Lydia Bauer

Le soldat républicain
par Michel Crouzet

Colloque : « Stendhal historien » 17-18 mars 2016

Programme du colloque : « Stendhal historien » 17-18 mars 2016
Maison des Langues et des Cultures
Université Grenoble-Alpes
(responsable : Catherine Mariette)

Comité scientifique :
Francesco Spandri (Université Rome 3)
Damien Zanone (Université catholique de Louvain-la-Neuve)
Marie Parmentier (Université de Poitiers)
Maria Scott (Université d’Exeter)
Gérard Gengembre (Université de Caen)

Jeudi 17 mars 2016 :
13h30 : accueil

14h00 : Conférence plénière :
Gérald Rannaud (Université Grenoble Alpes) : « Stendhal historien »

Avec l’Histoire
Président de séance : Brigitte Diaz

15h00 : Sylvain Venayre (Université Grenoble Alpes) : « Stendhal, historien en voyage : le cas des Mémoires d’un touriste »
15h30 : Laure Lévêque (Université de Toulon) : « Au détour du moment Guizot : les “Voyages en France” ou le Tableau de la France de Stendhal »

Discussion
Lectures de la Vie de Napoléon et des Mémoires sur Napoléon (étudiants de L1)

17h : Aurélien Lignereux : « Pratiques historiennes d’une génération : Henri Beyle et ses pairs »
17h30 : François Vanoosthuyse (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3) : « Stendhal et l’historiographie bonapartiste »
Discussion

Vendredi 18 mars matin : Histoire, biographie, Mémoires
Président de séance : Sylvain Venayre

9h00 : Francesco Manzini (Université d’Exeter) : « Stendhal, Plutarque et l’histoire généreuse »
9h30 : Hélène Spengler (Université Grenoble Alpes) : « “Maxime : sur chaque incident se demander : faut-il raconter ceci philosophiquement ou le raconter narrativement selon le système de l’Arioste ?” La “narration mêlée” dans les Mémoires sur Napoléon (1836) de Stendhal »
10h00 : Xavier Bourdenet (Université Paris-Sorbonne) : « La voix et le regard : biographie, histoire et subjectivité dans les Vies stendhaliennes (Vie de Napoléon, Vie de Rossini) »

Discussion
10h30 : Lectures de la Vie de Napoléon et des Mémoires sur Napoléon (étudiants de L1)

11h00 : Philippe Jousset (Aix-Marseille Université) : « Le comte de Ségur : un autre historien »
11h30 : Yves Ansel (Université de Nantes) : « L’histoire, ça sert à faire la guerre »

Vendredi 18 mars après-midi : Histoire, histoire de soi, fiction
Président de séance : Laure Lévêque
14h00 : Brigitte Diaz (Université de Caen-Basse Normandie) : « Stendhal “Narcisse historien” : écriture de soi et écriture de l’histoire dans la Vie de Henry Brulard »
14h30 : Isabella Cristina Stangherlin Santucci (Université de Campinas, Brésil) : « Stendhal entre l’histoire et la chronique d’un siècle dans les Chroniques italiennes »
15h00 : Philippe Lammers (Université de Constance, Allemagne) : Écrire l’Histoire des mœurs : l’historiographie face au roman dans les Chroniques pour l’Angleterre »
15h30 : Boris Lyon-Caen (Université Paris-Sorbonne) : « Les personnages devant l’histoire (Le Rouge et le Noir ; La Chartreuse de Parme) »

16h : Discussion et conclusion du colloque

Colloque Stendhal en mouvement

Colloque Stendhal en mouvement

Fondation Singer-Polignac

10 et 11 décembre 2015

43 avenue Georges Mandel
75116 Paris

https://www.singer-polignac.org/fr/missions/lettres-et-arts/colloques/1259-stendhal-en-mouvement

 

Programme

Jeudi 10 décembre

9h30 – accueil et inscription des participants

10h – Ouverture de la première journée

Présidence : Béatrice DIDIER, École Normale Supérieure

11h – Pause café

13h-14h – Buffet-déjeuner

Présidence : Philippe BERTHIER, Sorbonne Nouvelle

15h30 – Pause café

17h30 – Clôture de la première journée

Vendredi 11 décembre

9h30 – accueil et inscription des participants

9h45 – Ouverture de la seconde journée

Présidence : Jean-Jacques LABIA, université Paris Ouest Nanterre

11h15 – Pause café

13h15 – Clôture du colloque

Stendhal: bonheur et mélancolie

STENDHAL AUJOURD’HUI
H B Revue internationale d’études stendhaliennes

COLLOQUE INTERNATIONAL
18 et 19 mars 2016
Université Paris-Sorbonne-Paris IV

STENDHAL : BONHEUR ET MÉLANCOLIE

 

À la différence des « philosophes chagrins », Stendhal n’a cessé de réfléchir à « ce son si rare nommé bonheur » et à une méthode pour l’atteindre et le pratiquer comme un art de vivre procurant un équilibre moral à qui sait « se rendre indépendant des circonstances », à qui sait tirer le maximum de profit de tout événement et garder intact le sentiment des choses que la haine, la jalousie ou l’envie corrompent. On pensera au bonheur des « délicieuses rêveries » sur l’Arioste et La Nouvelle Héloïse, à l’aptitude du sujet sensible conscient de son bonheur, alors le bonheur devient moyen de connaissance – le Beyliste formule une science du bonheur dont le premier impératif est d’être soi −, aussi bien qu’à sa dimension politique (laissez-nous être ce que nous sommes). Au bonheur que l’on conquiert on doit ajouter le bonheur intime du ravissement silencieux devant les luoghi ameni, quand le souvenir du bonheur de vivre se mue en bonheur d’écrire.
Si le bonheur est d’abord une présence heureuse à soi et au monde, son secret ne serait-il pas d’inclure une dose de malheur ? Pour Stendhal, comme il y a une composante mélancolique de la beauté, il y aussi une composante mélancolique du bonheur : au risque d’être nul, le bonheur ne peut être pur. Se retrouve chez lui, héritée du XVIIIe siècle, une pensée du bonheur que double une pensée de l’inquiétude ou de l’incomplétude. La théorie des tempéraments de Cabanis qui rattache l’inquiétude au caractère mélancolique, Stendhal se l’approprie et fait de la mélancolie la condition du génie. Son beau idéal moderne, sa théorie des passions et, plus généralement, son esthétique et sa conception du romanesque sont sous le signe d’une mélancolie sans emphase ni narcissisme, une mélancolie qui n’empêche pas de vivre avec énergie.
On explorera les configurations de cette double topique dans l’œuvre de Stendhal.

Proposition de communication à adresser par courriel avant le 9 janvier 2016, à :

Michel Crouzet : mj.crouzet@wanadoo.fr
Michel Arrous : michel.arrous@gmail.com
ou Didier Philippot : philippot.didier@wanadoo.fr

Stendhal et le récit bref Colloque organisé par Stendhal Aujourd’hui

Stendhal et le récit bref

Colloque organisé par Stendhal Aujourd’hui
Avec la collaboration de HB Revue internationale d’études stendhaliennes

6 et 7 février 2015 Université Paris-Sorbonne-Paris IV
Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, Paris VIe

Vendredi 6 février, salle D 323

9h Accueil et ouverture du colloque
9h15-12h30
Nicolas ALLARD (Université Sorbonne-Nouvelle – Paris III) Bref panorama du récit bref stendhalien
Antoine GUIBAL (Université de Virginie) Du journal à l’épitaphe : histoire d’un effort d’abréviation autobiographique

Méké MÉITÉ (Université Félix Houphouët-Boigny, Cocody-Abidjan)
Enjeux narratifs, stylistiques et symboliques du récit bref dans Le Juif de Stendhal

10h30 Pause

Lydia BAUER (Westfälische Wilhelms-Universität Münster)
Mina de Vanghel ou le filet d’Ottilie

Encarnación MEDINA ARJONA (Université de Jaen)
De l’Amour et le récit court

14h 30-16h30

Yvon HOUSSAIS (Université de Franche-Comté)
Les Chroniques italiennes : Stendhal à la recherche d’une forme

Concetta ANGELONE (Université Grenoble III)
La femme des Chroniques italiennes : une héroïne inventée ?

Lisa ROSCIONI (Université de Parme)
Le manuscrit retrouvé de L’Abbesse de Castro : Stendhal entre écriture de l’histoire, érudition et commerce des livres

6 et 7 février 2015 Université Paris-Sorbonne-Paris IV
Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, Paris VIe

Samedi 7 février, Salle D116

9h15-12h30

Nicolas PEROT (Lycée Malherbe, Caen)
De la nouvelle au roman : Aldomen ou le petit Oberman

Thierry OZWALD (Université de Limoges)
Rome, Naples et Florence ou l’exercice de la brièveté

Pierrette PAVET (Lycée Descartes, Antony)
Les anecdotes révélatrices du génie d’un peuple dans les Promenades dans Rome

10h30 Pause

Max ANDRÉOLI (Grasse)
Anecdotes et récits dans De l’Amour et la Physiologie du mariage

Christopher THOMPSON (Université de Warwick)
Stendhal et les récits biographiques brefs dans les Écoles italiennes de peinture : échos et portée

14h30 -16h30

Suzel ESQUIER (CELIS, Université de Clermont-Ferrand)
Les Privilèges, récit et contrat magiques

Luc FRAISSE (Université de Strasbourg)
Les petits récits démonstratifs que Stendhal met dans De l’Amour : Proust et le comte Delfante

Gérald RANNAUD (Université Grenoble III)
San Francesco a Ripa ou Santa Maria Romana ? Stendhal, Mérimée et le fantastique

Journée d’études « Le Rouge et le Noir »

Journée d’études « Le Rouge et le Noir »

Vendredi 24 janvier, 9h45-18h00

Université Stendhal-Grenoble 3
Grande salle des colloques

Le célèbre roman de Stendhal, Le Rouge et le Noir fait cette année partie du programme d’agrégation (XIXe siècle) 2014,
c’est l’occasion pour le centre d’études stendhaliennes et romantiques d’organiser une journée d’études dédiée à l’ouvrage.

Pour connaître le programme de la journée

Contact : Catherine. Mariette-Clot@u-grenoble3.fr

Le suspense dans l’œuvre narrative de Stendhal

Le  suspense dans l’œuvre narrative de Stendhal

Colloque organisé par Stendhal Aujourd’hui
Avec la collaboration de HB Revue internationale d’études stendhaliennes

7 et 8 février 2014
Université Paris-Sorbonne-Paris IV
Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, Paris VIe

Vendredi 7 février

9h15  Ouverture du colloque

9h30-12h30 Présidence : Michel Arrous

Le suspense discursif dans La Chartreuse de Parme
par Méké Méité (Université de Cocody-Abidjan)

Suspense à Waterloo
par Elisabeth Scheele (Paris)

Le regard et son vague souvenir. La dramaturgie oculaire dans La Chartreuse de Parme
par Sascha Luethy (Université de Berne)

11h Pause

Le suspense dans l’œuvre de Stendhal : une catharsis prolifique
par Marie-Thérèse Fuentes (Université Complutense, Madrid)

Physiognomonie et dramaturgie des passions, ou Descartes, Lavater et La Chartreuse de Parme
par Merete Gerlach-Nielsen (UNESCO)

12h30 Déjeuner

14h30-16h Présidence : Merete Gerlach-Nielsen

Stendhal lecteur de l’Arioste, ou l’action suspendue
par Manuel Esposito (Université Paris III)

Suspense et cataphore dans quelques récits de Stendhal
par Laetitia Gonon (Université Grenoble III)

L’absence d’événements comme événement : les amours de Lucien et de Mme de Chasteller
par Encarnacion Medina Arjona (Université de Jaen)

Samedi 8 février

10h-12h30 Présidence : Encarnacion Medina Arjona

Imprévisible Gina ou suspense à l’italienne dans La Chartreuse de Parme
par Pierrette Pavet (Paris)

Entre mémoire et attente, l’aventurier des Promenades dans Rome
par Marie-France Borot (Université de Barcelone)

11h Pause

Temps, contretemps, suspense : expérience et écriture du temps vécu dans Le Rouge et le Noir
par Hélène Spengler (Université Grenoble III)

Comique et suspense chez Stendhal
par Nicolas Perot (Caen)

12h30 Déjeuner

14h30-16h Présidence : Didier Philippot

« Toujours un petit doute à calmer », de la maxime au roman
par Pascale Mc Garry (University College Dublin)

Interruptions et digressions : y a-t-il un suspense dans les Mémoires d’un touriste ?
par Francis Claudon (Université Paris XII)

Le hasard chez Stendhal : aventure et narration
par Michel Crouzet (Université Paris-IV)

Journée d’étude « Editions critiques et génétiques en Rhône-Alpes »

Journée d’étude « Editions critiques et génétiques en Rhône-Alpes »
14 juin 2013 MSH-Alpes, Grenoble.

MATIN:
9h30 : accueil (Chantal Massol, Directrice de l’Ecole doctorale de l’Université Stendhal et de l’équipe d’accueil Traverses 19-21)

Présidente : Chantal Massol
10h : Michel Lafon « Editer Borges. A propos de l’édition génétique de deux manuscrits borgésiens (Jorge Luis Borges, Deux fictions : « Tlön, Uqbar, Orbis Tertius » et « El Sur », Paris, P.U.F. & Fondation Martin Bodmer, « Sources », 2010) »

Président : Antony McKenna
10h30 : Stéphanie Dord-Crouslé « Le dispositif éditorial du corpus Bouvard »
11h : Alexandre Guilbaud et Irène Passeron, avec la collaboration de Vincent Barrellon : « L’édition critique à l’ère du numérique : présentation d’un projet pour l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert (1751-1772) »

11h30-11h45 : discussion

12h-14h : manifestation à l’occasion de la parution du tome 1 des Journaux et Papiers.
Interventions de Dominique Rigaux (MSH-Alpes), Lise Dumasy (Université Stendhal-Grenoble3), Eliane Baracetti (Ville de Grenoble)
Présentation des Journaux et Papiers de Stendhal, tome 1 (Cécile Meynard, Hélène de Jacquelot, Marie-Rose Corredor)
« De Beyle à Stendhal… Au fil de la plume, au fil de la vie », lecture d’extraits de textes de Stendhal par Charlotte Avias et Volodia Piotrovitch d’Orlik (étudiants d’Arts du Spectacle, Université Stendhal-Grenoble 3)
Buffet

APRES-MIDI:
Présidente : Béatrice Didier
14h15 : Thomas Lebarbé, Marie-Rose Corredor, Hélène de Jacquelot, Cécile Meynard « Edition électronique et imprimée de Manuscrits de Stendhal »
14h45 : Antony McKenna “Quelques problèmes de sources, d’édition et d’annotation: Pierre Bayle et les manuscrits philosophiques clandestins”
15h15 : Catherine Volpilhac-Auger « Vérités et mensonges des manuscrits de Montesquieu (Pensées, Lettres persanes, Voyages) »

15h45-16h30 : discussion

Stendhal et Napoléon

« Stendhal et Napoléon »

intervention d’Arthur Chevallier lors du colloque « Stendhal et la musique » qui s’est déroulé à la Fondation Singer-Polignac le mardi 5 mars 2013 à Paris

Vidéo visible sur le site Dailymotion à l’adresse:

http://www.dailymotion.com/video/xy1yed_arthur-chevallier-stendhal-et-napoleon_creation#.UTr__RkVz8o

Programme du colloque:

http://www.singer-polignac.org/missions/?view=evenement&task=edit&cid=861

Colloque international : « Stendhal et Winckelmann »

Colloque international : « Stendhal et Winckelmann »
MSH-Alpes, Grenoble

14 et 15 mai 2013

Contacts : Catherine Mariette-Clot Chantal Massol

http://w3.u-grenoble3.fr/traverses/cesr/spip.php?article38